Quelle stratégie adopter pour développer son épargne ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Que l’on rentre tout juste dans la vie active ou qu’on songe à préparer sa retraite, épargner est indispensable. Cela vous permet de réaliser vos projets et de préparer l’avenir plus sereinement en développant votre patrimoine.

Nous allons vous présenter dans ce dossier, comment produire une stratégie d’investissement et d’épargne efficace en fonction de vos aspirations. Et surtout les outils pour y parvenir.

stratégie épargne 2020

Se construire une épargne et un patrimoine prend du temps. Et surtout cela s’apprend. Fort heureusement, votre capacité à épargner ne dépend pas que de vos revenus.

Sommaire

Les stratégies d’épargne en fonction de son profil

Il est important d’adapter sa stratégie d’investissement à en fonction de ses projets. Par conséquent, la feuille de route pour épargner que nous développons ci-dessous n’est pas à prendre à la lettre. 

Il s’agit avant tout de points d’étapes que vous pourrez ajuster en fonction de vos objectifs et de votre aversion au risque.  

ProfilStratégie d’épargne à adopter
Jeunes actifs
18 – 30 ans
Investir sur VOUS : obtenez un diplôme recherché.
Ouvrir un compte dans une banque en ligne.
Constituer une épargne de précaution.
Se construire un apport pour acheter un bien immobilier.
Ouvrir plusieurs contrats d’assurance vie pour prendre date.
30 à 40 ansInvestir dans l’immobilier (Résidence principale ou locatif).
Investir sur les marchés financiers pour dynamiser l’épargne.
Diversifier ses placements.
Senior
40 à 55 ans
Investir dans du locatif pour préparer la retraite.
Arbitrer progressivement votre patrimoine financier en fonction de votre aversion au risque.
55 ans à la retraiteSe désinvestir progressivement des investissements les plus risqués pour préparer sa retraite.
Privilégier les placements générant des dividendes.

Vous l’aurez compris : plus vous êtes jeunes, plus vous pourrez vous livrer à une stratégie d’investissement dynamique et par conséquent risquée. 

En revanche, en approchant la retraite, nous vous conseillons de sécuriser progressivement vos actifs financiers et votre patrimoine. Vous pourrez alors réaliser des arbitrages vers des supports moins risqués.

Se construire une épargne de précaution

Jeune diplômé, la première étape de votre stratégie d’épargne est de vous constituer une trésorerie de précaution. Cette trésorerie aura pour objet de vous sécuriser en cas d’imprévu (chômage, réparation de la voiture, etc.).

La règle généralement retenue est de mettre 6 mois de dépenses de côtés. Pour cette épargne, il est nécessaire qu’elle puisse être immédiatement disponible : optez donc pour un livret sécurisé type Livret A, ou LDD. 

Ainsi, si par exemple vos dépenses mensuelles s’élèvent à 2000€, nous vous conseillons de mettre 12000 € de côté sur un livret A.

Vous n’avez pas d’intérêt à mettre davantage de côté, sauf à être un éternel angoissé. Vous pourrez être serein avec cette trésorerie.

Notre conseil en stratégie d’épargne pour les jeunes diplômés / actifs 

Si vous résidez toujours chez vos parents, profitez de cette période où vos charges sont quasi-nulles pour mettre un maximum de côté. En effet, votre capacité d’épargne pendant cette période est à son maximum ! Apprenez à gérer votre budget au plus tôt et à optimiser vos dépenses. Si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver nos conseils pour mieux gérer votre budget.  N’oubliez pas aussi qu’augmenter vos revenus est le meilleur moyen d’améliorer votre capacité d’épargne. Restez attentif aux opportunités que peuvent vous offrir le marché du travail. Des sites d’offre d’emplois comme Jooble ou Linkedin vous permettront de challenger votre situation actuelle.

En outre, n’attendez pas pour ouvrir un compte dans une banque en ligne type Boursorama. En effet, ces dernières ont des frais bien inférieurs à ceux des banques classiques. 

Toutes les économies que vous réaliserez seront autant d’épargne que vous accumulerez.

Enfin, nous vous conseillons d’ouvrir au moins 2 ou 3 contrats d’assurance vie en ligne, d’assureurs différents. Vous pourrez ainsi prendre date et profiter des avantages fiscaux offerts par ces contrats après 8 ans. En outre, cela vous permettra le moment venu d’arbitrer votre épargne vers le contrat le plus performant. 

Les contrats d’assurance vie que nous préférons : Mes Placements Liberté (Spirica), Linxea Zen (Apicil), Boursorama Vie (Generali) et Fortuneo Vie (Suravenir).

Commencer à investir dans l’immobilier 

Une fois votre épargne de précaution de côté, il convient de vous constituer un apport pour financer votre résidence principale ou, pourquoi pas, un investissement locatif. 

Même si les banques sont capables de vous financer à 110% (c’est à dire la valeur du bien et les frais associés), il est préférable de disposer d’un apport correspondant au moins au montant des frais de notaires. Pour votre information, ceux-ci s’élèvent à 8% de la valeur du bien. 

Si chaque situation nécessite une stratégie adaptée, il est vraiment nécessaire pour vous d’acheter votre résidence principale si votre statut de locataire entrave toutes vos capacités d’épargne. Ainsi, vous vous construirez ainsi un patrimoine que vous n’auriez pas pu développer en tant que locataire : on appelle cela de l’épargne forcée.

Néanmoins, gardez en tête que la durée de détention conseillée d’un bien immobilier est de minimum 8 ans. Par conséquent, il ne faut acheter que si vous êtes certains de ne pas avoir à revendre rapidement votre bien.

Dernier point, si la gestion d’un investissement locatif vous effraie, vous avez la possibilité d’opter pour la pierre papier : SCPI ou foncières cotées. Nous avons d’ailleurs comparer pour vous les meilleurs contrats d’assurance vie pour investir dans des SCPI.

Notre conseil pour réussir votre stratégie d’investissement immobilier

Tout d’abord, étudiez le marché, en scrutant les sites comme seloger ou leboncoin, afin d’évaluer le niveau de la demande locative. Vous devrez noter les prix ainsi que les loyers correspondants. Ainsi, les emplacements près des transports, des bassins d’emplois ou des universités sont vivement recommandés. 

Avant de faire une offre, consultez la base notaire qui répertorie et indique le prix net vendeur de l’ensemble des ventes du secteur. Vous pourrez ainsi faire une offre au juste prix.

Autre point, n’oubliez pas de vous renseigner sur les charges propriétaires et la taxe foncière qui peuvent significativement réduire votre rentabilité. Aussi, n’oubliez pas de lire tous les règlements d’AG afin de vous assurer que de gros travaux ne sont pas prévus. 

Concernant votre prêt, faites appel à un courtier immobilier et demandez une délégation d’assurance emprunteur. En effet, cette mise en concurrence des banques et assureurs vous permettra de limiter vos mensualités de remboursement.

Enfin, notre dernier conseil, pour améliorer votre rendement locatif est d’opter pour le régime LMNP au réel. Cette niche fiscale limitera fortement vos impôts sur les revenus locatifs pendant les premières années de votre investissement. 

Ainsi, vous pourrez probablement dégager un cash-flow positif.

Investir dans les marchés financiers

Vous disposez désormais d’une épargne de précaution et d’un toit, dont vous êtes propriétaire. C’est maintenant que les choses intéressantes commencent et il est temps d’adapter votre stratégie d’épargne en conséquence.

Il convient désormais de diversifier votre patrimoine et de le faire fructifier. Pour cela, il faudra investir une partie de votre épargne sur les marchés financiers. 

Néanmoins, nous vous conseillons de n’investir en bourse que le capital que vous êtes prêts à perdre. En cas de forte aversion, n’exposez pas plus de 20 % de votre épargne aux marchés financiers. Au contraire, si vous n’avez pas peur du risque, vous pouvez vous rapprocher des 60%. 

Notez toutefois que vous devez penser long terme concernant ce type d’investissement, c’est à dire à minima 5 ans. Sinon cela n’a pas de sens.

Mais alors, comment investir sur les marchés financiers ? Tout d’abord, ouvrez un PEA et un CTO (Compte-Titre Ordinaire).  Vous pourrez choisir une banque en ligne comme Boursorama ou un courtier type Binck pour optimiser les frais et la performance. 

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à acheter les titres de votre choix. Et pour vous convaincre de l’efficacité des placements en bourse, vous trouverez ci-dessous l’évolution de l’indice MSCI World net return (dividendes réinvestis) depuis 1970.

Comme vous pouvez le constater, le cours de l’indice « Monde » a été multiplié par près de 24 depuis 1990.

Notre conseil en stratégie d’épargne / d’investissement en bourse

Nous vous conseillons de diversifier au maximum vos investissements pour limiter votre risque. Aucune action ne doit représenter un pourcentage significatif de votre épargne.

Pour éviter de vous faire des nœuds au cerveau et d’avoir à suivre régulièrement la presse économique, vous avez la possibilité d’investir sur des trackers (ETF). Ces supports vous permettent d’investir simplement sur un indice et donc un panier important d’actions. 

Ainsi, en investissant sur un ETF monde type EWLD de Lyxor, éligible au PEA, vous achetez directement une fraction de plus de 1600 actions. Difficile de mieux diversifier, non ? Vous économiserez ainsi de nombreux ordres, et diluerez instantanément votre risque.

Enfin, éviter d’investir toute votre épargne d’une traite dans la bourse. De cette manière, vous éviterez d’acheter massivement sur un point haut.

Vous pourrez lisser vos investissements sur la durée en pratiquant une stratégie de DCA (Dollar Cost Averaging). Ainsi, vous achèterez certes, parfois au plus haut, mais également lors des points bas de marché.

Stratégie d’épargne pour préparer votre retraite

Si vous avez suivi tous nos conseils précédents, vous devriez être plus serein au moment de votre retraite. Ou potentiellement pouvoir la prendre avant l’heure ! 

Plus vous commencerez à investir jeune, plus ce sera simple pour vous. Ainsi, épargner 300 € pendant 40 ans à 5% de rendement vous permettra d’obtenir 444 000 € pour votre retraite. Soit plus de 1500 € / mois en les plaçant à 4%, ce qui semble une hypothèse de rendement plutôt réaliste.

Le point non négociable pour être à l’aise sera également d’être propriétaire de votre résidence principale, sans crédit immobilier en cours.

Un exemple de répartition de votre investissements pour obtenir une rente appréciable à la retraite serait un mix de 60% immobilier / 30% actions de rendement / 10% d’épargne sécurisé.

Pour les actions de rendement, visez des aristocrates, c’est à dire des actions d’entreprises qui augmentent tous les ans leur dividende, ou des actions bon père de famille : Total verse ainsi près de 6% de dividende chaque année.

Notre conseil en stratégie d’épargne pour la retraite

Outre les points précédent, avant votre retraite, pensez également à investir dans le PER (Plan Epargne Retraite).

Vous pourrez ainsi déduire les sommes versées de votre impôt sur les revenus. Et profiterez d’une fiscalité moindre en les retirant lors de votre passage à la retraite, puisque votre impôt sur le revenu devrait logiquement diminuer.

Enfin, à l’approche de la retraite, pensez à arbitrer vos investissements. Vous devrez les réorienter vers des supports moins volatiles et plus sécurisés. Ainsi, vous pourrez en profiter pour prendre vos bénéfices sur une partie de vos placements.

Le mot de la fin : quelle stratégie adopter pour son épargne en 2020 ?

Les conseils que nous vous donnons visent à vous aider à déployer une stratégie d’épargne fiable et réfléchie. Néanmoins, d’autres stratégies peuvent être pertinentes, et il ne s’agit ici que d’exemples. 

Pour 2020, nous vous conseillons de sortir progressivement des fonds en euro dont les rendements s’effondrent en raison des taux d’intérêts négatifs. Et malheureusement, la situation ne devrait pas s’améliorer à moyen terme.

Privilégiez des actions défensives et de l’immobilier en investissant dans des SCPI ou des foncières cotées. Vous pourrez ainsi dynamiser votre épargne et contrer la baisse des rendements des fonds euro.

Et surtout… Diversifiez !

Vous avez des commentaires ou souhaitez nous faire part de votre stratégie d’investissement ? On a hâte de vous lire !

4/5
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos dossiers épargne


Inscription Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *