Placements 2020 : où investir son épargne ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Avec la baisse des taux, investir son épargne devient un vrai casse-tête, pourtant il existe encore des solutions de placements pour dynamiser sa rentabilité. 

placements 2020

Pour vous aider à y voir plus clair, notre dossier vous éclairera sur toutes les solutions de placements pour déterminer où investir en 2020 ?

Placements 2020 pour votre trésorerie

Votre trésorerie doit être constituée de votre épargne de précaution et pas plus. Cette épargne servira à financer vos vacances, un imprévu, des cadeaux, etc.

Il est généralement admis que cette épargne ne doit pas dépasser 6 mois de dépenses.

Les livrets bancaires pour placer votre trésorerie

LivretsPlafondTaux 2020 Fiscalité
Livret A22 950 €0,75% netExonération totale.
LDD12 000 €0,75% netExonération totale.
CEL15 300 €0,75% brutPFU (30%)
PEL61 200 €1% brutPFU (30%)
Livrets bancaireEn fonction de la banque, parfois aucun plafond.0 à 0,2% bruts avec des taux promo sur des durées limitéesPFU (30%)

On pourra regretter que les taux d’intérêts des livrets soient inférieurs à l’inflation (1.2% en 2019), néanmoins leur objectif reste d’assurer une liquidité totale à cette poche de votre épargne.

Le fonds en euro de l’assurance vie pour améliorer la rentabilité

Certains contrats d’assurance vie peuvent être utilisés comme des « supers livrets ». L’assurance vie de Boursorama vous permet ainsi d’effectuer des rachats partiels du montant de votre choix dans un délai de 3 jours ouvrés.

Même si les fonds en euro délivrent chaque année des taux d’intérêts en baisse, ils restent néanmoins supérieurs au livret A.

Les performances des meilleurs fonds euros en 2019

Fonds euroTaux 2019Contrainte de versementContrat
Euro Exclusif 2,31%Aucune pour l’instantBoursorama Vie
Eurossima1,65%Aucune pour l’instantBoursorama Vie
ING Vie
Linxea Vie
Binck Vie
Suravenir Opportunités2,8%50% du versement sur unités de compteFortuneo Vie
Linxea Avenir
Suravenir Rendement2%30% du versement sur unités de compteFortuneo Vie
Linxea Avenir
ALT 22,9%50% du versement max avec 25% minimum sur UC.
Montant maximum : 25 000 €.
Mes Placements liberté
Linxea Spirit
BforBank Vie
Fond Euro General Spirica1,9%25% du versement sur unités de compte.Mes Placements liberté
Linxea Spirit
BforBank Vie
Euroflex2,35%40% du versement sur unités de compteLinxea Zen
Apicil Euro Garanti2,16%40% du versement sur unités de compteLinxea Zen
Netissima2,25%Aucune contrainte pour l’instant.Linxea Vie
Ing Vie
Binck Vie

Diversifiez vos contrats d’assurance vie et les assureurs !

Même si vous n’avez pas d’intérêt particulier, aujourd’hui, à ouvrir un contrat d’assurance vie, nous vous conseillons d’en ouvrir 2 ou 3 chez différents assureurs, pour prendre date. En effet, vous aurez ainsi la possibilité, le moment venu, d’arbitrer vos actifs vers le contrat le plus performant. 

En outre, vous améliorerez ainsi la garantie de votre capital, puisque vos fonds sont assurés par l’Etat jusqu’à 70 000 €, par assureur.

En outre, vous ferez courir le délai de 8 ans qui vous permettra de bénéficier d’avantages fiscaux importants. Parmi ceux-ci, une absence de fiscalité sur vos plus-value de 4600 €, renouvelable chaque année. Si votre assurance vie a déjà 8 ans, profitez-en pour purger vos plus-value chaque année.

Notre conseil placement pour votre trésorerie : le livret A et le fonds euro

Même si le gouvernement prévoit de baisser la rémunération du livret A à 0,5% le 1er février 2020, nous vous conseillons de placer votre trésorerie dessus.

La liquidité du livret A est totale, et vos actifs seront en sécurité. En outre, les fonds sont 100% disponible, vous pourrez ainsi les retirer à tout moment.

Vous pourrez opter pour un fonds en euro d’assurance vie pour votre épargne dépassant les 6 mois de dépenses afin d’améliorer votre rentabilité.

Placement dans l’immobilier : locatif, SCPI, foncières cotées (SIIC)

placement immobilier

Investir dans l’immobilier est un moyen de vous constituer une rente plutôt sécurisée pour votre retraite. Et cela ne veut pas seulement dire investir dans un bien pour une mise en location. En effet, les particuliers ont désormais facilement accès à d’autres placements immobiliers et font le choix d’investir dans les SCPI ou les foncières cotées.

L’investissement dans l’immobilier ancien

Le prix de l’immobilier ancien est généralement décoté de 15 à 25% par rapport au prix du neuf. En outre, ils vous permettent de cibler des emplacements plus « premium » : centre-ville, proximité des transports, des écoles, etc.

Privilégiez l’emplacement et des appartements avec du cachet, prisés par de nombreux acheteurs. Ils seront ainsi beaucoup plus simples à revendre.

Investir dans l’immobilier locatif vous permettra d’obtenir un rendement brut compris entre 3 et 10% bruts en fonction de la localisation de votre bien, du prix d’achat et du loyer.

La hausse des prix actuelle rend l’investissement locatif de plus en plus compliqué et nous vous déconseillons certaines villes comme Paris, avec un prix moyen au mètre carré de 10175 € en décembre 2019.

Où investir dans l’immobilier ancien en France ?

Vous devrez trouver le bon mix entre rentabilité et sécurité des loyers. Certaines villes présentent ainsi une meilleure rentabilité, mais au prix d’un risque locatif parfois plus important : vacance locative, impayés, dégradation. Le site Immobilier-danger a dressé un relevé en début d’année des villes de la rentabilité locative de la plupart des grandes villes française :

ou investir immobilier

Faut-il investir en location meublée ?

Afin de limiter son impôt foncier, il est préférable d’opter pour la location meublée afin de pouvoir profiter du régime d’imposition du LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) au réel. Vous pourrez ainsi potentiellement supprimer tout ou partie de votre impôt.

Le régime LMNP vous permet notamment de déduire de vos recettes annuelles : 

  • les frais de notaire : amortissement sur 5 ans
  • les frais d’agence : amortissement sur 5 ans
  • les meubles : amortissement sur environ 10 ans.
  • l’amortissement de votre bien : environ 2.5% de la valeur du bien par an.
  • la taxe foncière, l’assurance PNO (Propriétaire non-occupant), vos charges
 
Attention toutefois, vos revenus fonciers ne doivent pas dépasser 23000€ et être supérieurs aux revenus du foyer fiscal. Si tel est le cas, vous serez requalifié en LMP (Loueur en Meublé Professionnel).

En outre, avant d’opter pour un investissement locatif en LMNP, renseignez-vous sur la demande locative de logements meublés dans le quartier ciblé avant d’effectuer votre placement. Vous devrez privilégier les centres d’affaires, ou les très grandes villes avec des emplacements premium.

L’investissement dans l’immobilier neuf : le Pinel

Bonne nouvelle pour les investisseurs, le dispositif Pinel a été reconduit jusqu’au 31 décembre 2021. 
placement immobilier pinel

Si vous optez pour un investissement Pinel, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Cette réduction est calculée sur le prix d’achat de votre bien, plafonnée à 300 000 euros et 5 500 € le mètre carré,  et la durée d’engagement en location.

Le taux de réduction sur votre impôt dépendra de l’engagement de durée de location du bien : 

  • 12% avec un engagement de 6 ans en location
  • 18% en cas d’engagement sur une durée de 9 ans.
  • 21% pour un engagement de 12 ans.
 

Ainsi, le bénéfice fiscal en Pinel peut aller jusqu’à 63000 € pour un engagement de 12 ans. 

Les règles à respecter pour investir en Pinel

Pour investir en Pinel, vous devez respecter certaines contraintes, notamment : 

  •  Ne pas dépasser un loyer maximum fixé à 17,17 € / m en zone A bis, 12,75€/m en zone A et 10,28€/m en zone B1.
  • La première location doit intervenir dans un délai de 12 mois au maximum après l’achat ou la fin des travaux.
  • Le logement doit être loué à titre de résidence principale et respecter des exigences de performances énergétiques.
  • Les revenus du locataire ne doivent pas dépasser un certain seuil qui dépend de la zone et de la composition de son foyer. A noter qu’il est possible d’héberger un ascendant ou un descendant.

Où investir dans le Pinel ?

L’objectif du dispositif Pinel est de favoriser la construction dans des villes qui accusent un manque de logement. 

De ce fait, seules 3 zones sont aujourd’hui éligibles au Pinel : Zone A, A bis et B1.

La zone A bis concerne Paris et 76 communes proches, tandis que la zone A est afférente aux reste des communes parisiennes et d’autres grandes agglomérations telles que Lille, Marseille, Bordeaux, etc.

Enfin la Zone B1 concerne la totalité des métropoles de plus de 250 000 habitants.

Notre avis sur l’investissement en Pinel : 

  • Sécurité : Dépend de l’emplacement du bien et du prix auquel vous le payez. Le prix du logement neuf ne doit pas dépasser de 25% celui de l’ancien.
  • Performance : limitée en raison du plafonnement des loyers.
  • Durée d’investissement conseillée : entre 6 et 12 ans.
  • Fiscalité : intéressante en cas de location supérieure à 6 ans et si votre taux moyen d’imposition est d’au moins 30%.
  • Risque : solvabilité du locataire, dégradations (couvertes en partie par la caution).

L’investissement en SCPI

Les SCPI sont de plus en plus prisées par les investisseurs ces dernières années en raison notamment de la stabilité de leur valorisation et de leurs rendements. Ils deviennent ainsi une alternative aux fonds euro dont la rentabilité s’effondre. 

Une SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier qui vous permet d’investir à moindre coût dans la pierre, en maîtrisant votre risque (impayés, dégradation), puisque celui-ci est mutualisé entre tous les associés, et les nombreux immeubles détenus par la SCPI.

L’investissement est soumis à des frais d’entrée qui varient entre 7 et 11%. D’où la durée de placement recommandée d’environ 8 ans.

Le rendement moyen des SCPI en 2018 est de 4,35% brut, sans compter bien sûr la potentielle revalorisation (à la hausse comme à la baisse) des parts.

Rendement moyen des SCPI depuis 2009 :

historique rendement scpi

Source : france transactions. La baisse des rendements des SCPI est importante depuis 2009. 2 raisons à cela : la revalorisation des parts à la hausse et la forte demande des investisseurs qui obligent les gestionnaires à investir plus massivement au risque de détenir trop de trésorerie ou de cibler des biens moins rentables.

Comment investir dans les SCPI ?

Pour investir dans les SCPI, vous avez 2 options d’investissements : 

  • En direct : en vous rapprochant de votre banque ou d’un courtier, vous aurez la possibilité d’investir sur des parts de SCPI au comptant ou à crédit. 
  • L’assurance vie : pour pourrez loger vos parts de SCPI dans une assurance vie afin de profiter -parfois- d’une légère décote sur le prix d’achats des parts mais surtout de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie.
 
Si vous en avez la possibilité, essayez de vous endetter pour acheter vos parts de SCPI à crédit. Ainsi, vous pourrez profiter d’un effet de levier sur votre investissement qui n’en sera que plus rentable. L’idée étant que les revenus associés à vos parts de SCPI couvrent tout ou partie de votre échéance mensuelle de remboursement.

Quelles SCPI choisir ?

Avant de sélectionner une SCPI, vérifiez que le taux d’occupation est supérieur à 90% afin de valider la qualité des investissements immobiliers de la SCPI.
 
Pour un investissement en direct, les SCPI de Corum sont actuellement parmi les plus performantes du marché : 
  • Corum Origin : 7,28% de rendement en 2018. Objectif de 6% en moyenne. Le patrimoine est diversifié grâce à une stratégie d’investissement opportuniste dans la zone euro.
  • Corum XL : 7,91% de rendement en 2018, avec une stratégie d’investissement en zone euro et au-delà.
Pour des investissements sur une assurance vie, voici les SCPI que nous avons sélectionnées : 
  • Altixia Cadence XII : 6,12 % en 2018
  • Efimmo : 5,06% en 2018
 
Vous pouvez retrouver ici notre dossier sur les meilleures assurances vies pour des SCPI. 
 

Les SCPI peuvent-elles se substituer au fonds euro ?

Avec la baisse des rendements des fonds euros (1% sera versé en moyenne en 2020 par Swiss Life et Generali), la question se pose.

Selon l’observatoire Linxea, la collecte en SCPI a d’ailleurs encore augmenté au 3ème trimestre 2019 de +14 %. On peut donc observer que les épargnants arbitrent progressivement leur épargne vers des actifs plus rémunérateurs.

Toutefois, ne pas oublier que la valeur des SCPI n’est pas garantie, et que leur liquidité n’est pas assurée à 100% y compris par un assureur.

Il peut donc être intéressant d’allouer une part de votre épargne à l’investissement en SCPI (10 à 20%), dans une optique de BUY and HOLD. 

Notez toutefois que certains fonds euro dynamique disposent de SCPI dans leur composition : c’est le cas de Suravenir Opportunités et de ALT2 (Spirica).

Notre avis sur un placement en SCPI : 

  • Sécurité : volatilité faible, risque similaire à celui du marché immobilier et des bureaux.
  • Performance : entre 3 et 7% bruts, donc très correcte actuellement.
  • Liquidité : faible en direct, meilleure en assurance vie, mais il s’agit d’un investissement de type Buy and Hold.
  • Fiscalité : identique à celle de l’immobilier pour les parts détenus en direct et à l’assurance vie si logées dans ce type de contrat.
  • Risque : marché immobilier.

L’investissement en foncières cotées (SIIC ou Reits)

Les foncières cotées ou Société d’Investissement Immobilier Cotées (SIIC) sont des sociétés cotées en bourse qui distribuent des dividendes liés à à la gestion et à la valorisation de leurs actifs immobiliers.

Elles ont l’obligation de verser au moins 85% de leurs bénéfices aux actionnaires et ne sont pas imposés sur les sociétés. 

Contrairement aux SCPI, il n’y a pas de frais d’entrée. Les seuls frais observés étant les frais de courtage (moins de 0,6% en passant par un courtier ou une banque en ligne).

Comment investir dans les foncières cotées ?

Depuis 2015, vous ne pouvez plus loger de foncières cotées dans un PEA. Dorénavant, pour investir en foncières cotées vous devrez ouvrir un Compte Titre Ordinaire (CTO), chez un courtier ou dans une banque en ligne comme Boursorama par exemple.

Si vous tenez absolument à investir en PEA, vous pourrez toutefois choisir le tracker EPRA/Nareit qui investit de manière indirecte sur un ensemble de SIIC.

Quelles foncières cotées (SIIC) choisir ?

Voici une liste non-exhaustive des foncières cotées françaises les plus connues : 

  • Unibail-Rodamco-Wetfield : rendement entre 7 et 9%, spécialisée dans l’immobilier commercial. Unibail possède notamment les Quatre-Temps et le CNIT à La Défense ou le Forum des Halles.
  • Icade : rendement d’environ 5%, la société est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations. Elle investit dans l’immobilier de bureau et également la santé (EPHAD) et fait partie des plus plébiscités en 2019.
  • Klepierre : rendement d’environ 5 à 7%, la SIIC investit dans l’immobilier commercial tout comme Unibail.
  • Covivo (ex Foncières des Régions) : rendement aux alentours de 5% avec des investissements dans l’immobilier de bureaux, le secteur résidentiel et les hôtels.
  • GECINA : rendement d’environ 3-4% en investissant dans l’immobilier résidentiel et de bureaux des grandes villes comme Paris.
  • les autres : Mercialys, Altarea, Carmila, Tour Eiffel, etc.
 
Choisir les meilleures foncières cotées vous permettra d’obtenir un rendement intéressant à même de vous apporter un complément de revenu.
 

Quelle est la fiscalité des foncières cotées (SIIC) ?

Les foncières cotées ne pouvant pas être logées dans un PEA, par conséquent elles ne profitent pas des avantages fiscaux associés. 

Vous aurez le choix entre 2 modes d’imposition sur votre compte-titre : 

  • Le prélèvement forfaitaire libératoire : grâce à la Flat Tax, vous ne paierez que 30% sur vos plus-value et vos dividendes.
  • L’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu : dans ce cas vous pourrez intégrer les sommes à votre déclaration de revenu. Il faudra ajouter également 17,2% de prélèvements sociaux sur les plus-value et dividendes.
 
Astuce fiscalité foncières cotées :  vous pouvez bénéficier d’une fiscalité plus douce en logeant vos foncières cotées sur assurance vie. En effet, dans le cadre de l’assurance vie, les plus-values sont imposées uniquement à la sortie. Vous toucherez donc 100% des dividendes chaque année et pourrez ensuite retirer jusqu’à 4600 € d’intérêts sur lesquels vous ne paierez que les prélèvements sociaux.

Quelle est la performance historique des foncières cotées ?

Le TRI (taux de rendement interne) des SIIC sur la période 1978-2018 est de 11,8%.
Il s’agit donc d’un des meilleurs placements sur les 40 dernières années.
 
Voici le TRI sur 40 ans des foncières cotées vs les autres placements : 
tri-placements-foncieres-cotees

Notre avis sur un placement en foncières cotées (SIIC) : 

  • Sécurité : placement conseillé sur au moins 5 ans.
  • Performance : dividende entre 2 et 11% bruts.
  • Liquidité : excellente, la même que celle des actions
  • Fiscalité : flat tax ou imposition sur les revenus avec prélèvements sociaux
  • Risque : corrélé au risque des marchés boursiers et de l’immobilier.

Investir dans la bourse

Investir dans les actions est un moyen de dynamiser votre rendement et surtout de diversifier votre patrimoine. En plaçant votre argent en actions, vous devenez actionnaire d’entreprises cotées sur les marchés financiers. Vous obtiendrez un dividende sous forme de coupon chaque année.

Comment investir en bourse ?

Pour investir en bourse, vous devrez loger vos actions dans un contrat. Voici les différents supports disponibles pour loger vos actions : 

CompteCaractéristique Fiscalité
PEA (Plan Epargne Action)Plafond de versement de 150 000 €.
Les retraits avant 5 ans entraînent la clôture du PEA.
Ne peut loger que des actions européennes.
Avant 5 ans : flax tax (30%)
Après 5 ans : uniquement les prélèvements sociaux (17,2%).
Compte-titre OrdinaireAucun plafond de versement.
Peut loger des actions du monde entier
Flat tax : 30%
Assurance vieAucun plafond de versement.
Limité aux unités de comptes disponibles dans le contrat.
Avant 8 ans : Flat tax : 30%.
Après 8 ans : dépend des sommes versées : entre 24.6 et 30%. Abattement de 4600 € pour une personne seule et 9200 € pour un couple marié ou pacsé.

L’investissement en actions

Si vous trouverez de nombreux sites, magazines et experts pour vous livrer leurs conseils, notre principal conseil sera avant tout de diversifier votre portefeuille d’actions.

Chacune de vos actions ne doit pas peser plus de 5% de votre portefeuille pour être responsable, et vous devrez diversifier : 

  • les secteurs d’activité
  • les zones géographiques
  • les valeurs de croissance et de rendement
 
Quelques belles valeurs françaises : Air Liquide, Total, LVMH, Bouygues. 
A l’étranger, vous pourrez opter pour les GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft.

Toutefois, si vous n’y connaissez pas grand chose, nous vous conseillons de privilégier les trackers (ETF). En investissant sur ces supports, vous pourrez investir directement sur des indices et donc sur de nombreuses actions d’un coup.

Investir dans des trackers (ETF)

Les trackers sont des fonds indiciels cotées en bourse qui répliquent un indice comme par exemple le CAC 40 ou le S&P 500.

L’avantage des trackers (ETF) est qu’ils permettent d’investir de manière indirecte sur des actions étrangères tout en étant éligible au PEA. Leur frais sont faibles et leur capitalisation explose aux Etats-Unis.

Investir dans un trackers vous offrira une certaine sérénité car le suivi est moins pénible que pour un panier d’actions : vous vous libérez ainsi de la bande passante intellectuelle.

Voici quelques-uns des meilleurs ETF éligibles au PEA : 

Notre avis sur un placement en trackers (ETF) : 

  • Performance : entre 5 et 10% par an.
  • Liquidité : dépend de la capitalisation de l’ETF. Privilégier des trackers avec une capitalisation supérieure à 10 millions d’euros.
  • Fiscalité : dépend du contrat choisi, mais très faible si logés dans un PEA.
  • Risque : risque des marchés boursiers.

Faut-il investir en bourse malgré la hausse des marchés ?

Les indices étant quasiment à des plus hauts historique, vous vous demandez légitimement s’il est bien responsable d’investir en bourse.

Vous cherchez un bon point d’entré. Problème : quand investirez-vous si les marchés ne baissent pas au niveau du seuil que vous aviez choisi ?

Si vous souhaitez être prudent, nous vous conseillons de lisser votre entrée sur les marchés en investissant une somme identique chaque mois. Ainsi, vous achèterez sur des points hauts mais également des points bas.

Voici ci-dessous l’indice MSCI WORLD net (éligible PEA, vous pouvez retrouver le trackers ci-dessus), vous verrez que l’atteinte du bon point d’entrée n’est pas forcément déterminante dans votre performance long-terme.

Le cours de l’indice MSCI WORLD NET RETURN a été multiplié par près de 25 en un demi siècle.

FIP et FCPI pour défiscaliser

En souscrivant des FIP (fonds d’investissement de proximité) ou des FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation), vous pouvez réduire votre impôt à hauteur de 18% de vos versements. 

L’allègement fiscal est limité à vos versements jusqu’à 12 000 € pour un célibataire et à 24 000 € pour un couple. 

Vous pourrez donc obtenir jusqu’à 4320 € de réduction d’impôt pour un célibataire et 9640 € pour un couple.

Les réductions d’impôts peuvent être encore plus importantes en cas d’investissement dans des FIP Corses ou d’Outre-mer (38%).

Néanmoins, cet avantage fiscal ne doit pas vous faire perdre de vue que vous placez votre argent dans des sociétés non cotées avec un risque réel de perte en capital. En outre, les frais de gestion annuels sont importants et rognent la performance annuelle des fonds (entre 3 et 5%).

Le courtier Mes Placements propose des placements en FCPI : https://mes-placements.fr/reduire-mes-impots/ir/fcpi/

Notre avis sur un placement FCPI et FIP : 

  • Performance : très aléatoire, dépend des fonds choisis.
  • Liquidité : l’argent est bloqué jusqu’à la liquidation du fond.
  • Fiscalité : 18% de réduction d’impôt sur vos versements jusqu’à 12000€.
  • Risque : perte en capital en cas de faillite des entreprises.

Placements 2020 : investir dans l’or

Depuis la nuit des temps, l’or constitue la valeur refuge de référence en permettant aux épargnants inquiets de se protéger contre différents risques.

Le métal précieux permet notamment de protéger l’épargnant contre l’inflation, les guerres et une perte de confiance dans notre monnaie. Il s’agit d’un actif défensif qui prend souvent de la valeur lorsque l’économie est en récession.

Nous vous conseillons ainsi d’investir au moins 5 à 10 % de vos actifs dans de l’or.

Historique du cours de l’or depuis 40 ans : 

cours-or-gramme

Comme on peut le constater, la crise de 2009 a vu les cours de l’or s’envoler.

Il existe 4 moyens d’investir dans l’or dans le cadre d’un placement en 2020 : 

  • Les mines d’or cotées : Barrick gold, Newmont, Goldcorp, etc.
  • Les warrants et certificats, disponibles notamment sur des contrats d’assurance vie
  • les trackers pour suivre le cours de l’or
  • les pièces et les lingots
 

Les trackers (ETF) pour investir dans l’or en 2020

On peut se poser la question de l’intérêt de posséder un tracker or, étant donné qu’il s’agit d’or papier, et non physique.

Il existe néanmoins des trackers cotées en bourse dont le cours est garanti par des réserves de lingots d’or équivalents aux versements des souscripteurs du tracker : 

 
Ces ETF peuvent être achetés comme des actions et suivent l’évolution d’un dixième d’once d’or, auquel on soustrait les frais de gestion du tracker. En revanche, ils ne sont pas éligibles au PEA.

Investir dans l’or en achetant des pièces et des lingots

Si vous souhaitez acheter des pièces d’or, nous vous conseillons d’acheter des pièces d’investissement qui seront exonérées de TVA.

L’article 298 du code général des impôts précise qu’il s’agit des pièces d’une pureté en or au moins égale à 900 millièmes et qui ont été frappées après 1800.

En outre, pour être éligible à cette exonération de TVA, il ne faut pas que le prix de vente de ces pièces d’or ne dépasse de plus de 80% la valeur de l’or qu’elles contiennent.

Les pièces à privilégier pour un investissement dans l’or en 2020 : 

  • le Napoléon qui est la pièce la plus vendue en France et donc extrêmement liquide.
  • le souverain britannique
  • la pièce de 20 franc suisse
  • le krugerrand d’Afrique du Sud
 
Nous vous conseillons également d’acheter sous scellé et de ne pas l’ouvrir afin d’éviter de devoir soumettre la pièce, en cas de revente, à une expertise.
 

Pour stocker vos pièces et lingots à la banque, cela vous coûtera entre 80 et 140 € par an pour louer un coffre-fort de 30 décimètres cube.

Nos dossiers épargne


Inscription Newsletter

4 réponses
  1. Bonjour,
    Pouvez-vous m’aider pour plusieurs questions :
    – vous écrivez dans votre texte explicatif : une absence de fiscalité sur vos plus-value de 4600 €, renouvelable chaque année. Si votre assurance vie a déjà 8 ans, profitez-en pour purger vos plus-value chaque année : il faut atteindre 4600 euros pour ne pas avoir de fiscalité?/que veut dire purger?
    – Certains contrats d’assurance vie peuvent être utilisés comme des « supers livrets ». L’assurance vie de Boursorama vous permet ainsi d’effectuer des rachats partiels du montant de votre choix dans un délai de 3 jours ouvrés : que veut dire effectuer des rachats partiels?
    -le produit Euro Exclusif (Boursorama Vie) est-il une assurance vie?
    Il faut donc le garder pendant 8 ans avant de faire des retraits sans fiscalité?
    -Est-ce qu’il faut que j’ai un compte courant chez Boursorama si je veux souscrire à un produits
    d’épargne?

    1. Bonjour Gwenaelle,
      Tout d’abord nous vous remercions de l’intérêt que vous avez porté à notre dossier.

      Concernant vos questions :
      1. Purger des plus-values signifie faire des retraits sur votre assurance vie après 8 ans, puis verser de nouveaux les fonds sur l’AV. Il faut faire l’opération 1 fois par an. Ainsi vous transformez les intérêts défiscalisé en capital et réduirez donc votre impôt le jour où vous souhaiterez vraiment retirer les fonds de votre assurance vie, puisque ceux-ci seront beaucoup moins importants.

      2. Un rachat partiel est un retrait (partiel des fonds) . Si le rachat est total il s’agit d’un retrait complet des fonds.

      3. Euro Exclusif est un fonds en euro. Il s’agit d’un support sur lequel les fonds versés ne peuvent pas subir de moins-values, en dehors parfois des frais de gestion appliqués par l’assureur. Ce fonds en euro est accessible au sein du contrat Boursorama Vie, disponible chez la banque en ligne Boursorama.
      Nous vous confirmons qu’il est préférable de conserver votre contrat 8 ans sans retrait, afin d’optimiser la fiscalité appliquée sur les intérêts: les 4600€ premiers euros d’intérêts seront ainsi non imposés.

      4. Nous vous confirmons que vous devez ouvrir un compte courant au sein de Boursorama si vous souhaitez ouvrir une assurance vie.

      Bien à vous.
      Comparepargne

  2. Monsieur,
    Merci encore pour tous vos conseils en placement immobilier, bourse, foncières côtées…, clairs, précis, judicieux, à la portée du modeste investisseur que je suis.
    Je viens vers vous, étant intéressé par les placements liés à la technologie en assurance-vie ou PEA.
    Le fonds Fidelity Funds A Global Technologies attire mon attention par ses performances élevées sur le long terme. Dois-je investir sur l’Assurance-vie et à quels niveaux ?
    Le produit profite pleinement de la crise du Covid. ( Amazone, Google etc). Merci d’avance.

    1. Bonjour Maurice,

      Tout d’abord merci pour votre feedback positif.

      Si vous souhaitez investir sur les nouvelles technologies et profiter de la hausse des cours, vous pouvez opter pour des trackers : Lyxor Nasdaq100 PEA par exemple suit le Nasdaq. C’est éligible PEA et cela présente moins de frais que les OPCVM sur assurance vie.

      Dans 90% des cas les indices sur-performent les fonds de gérants.

      Nous sommes néanmoins obligés de vous rappeler qu’il existe sur ce support un risque de perte en capital. Les cours sur la tech sont au plus haut historique et une correction n’est pas inenvisageable.

      Bien à vous.
      Comparepargne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *